Advagraf®

                                                                       

 


                                          

TACROLIMUS - ADVAGRAF®

 

 

Indications principales en Médecine Interne :

 

-         Syndrome des antisynthétases

-         Sclérodermie systémique : pneumopathie interstitielle

 

Posologie :

 

-         Gélules de 0,5 , 1 , 3 ou 5 mg

-         Gélule à libération prolongée (LP)

-         Per os

-         Posologie variable, adaptée sur les concentrations résiduelles sanguines

-         1 prise par jour, à heure fixe

-         Prise à jeun, avec de l’eau (idéalement, 1 heure avant ou 2 heures après un repas)

 

Principales interactions médicamenteuses (multiples):

 

-         Antifungiques

-         Certains antibiotiques (macrolides, Rifampicine)

-         Inhibiteurs calciques

-         Diurétiques hyperkaliémiants et potassium

-         Jus de pamplemousse

-         Millepertuis

 

Principaux effets secondaires :

 

-         Digestifs : diarrhées, vomissements

-         Tremblements, céphalées, insomnie

-         Cytopénie

-         Hypertension

-         Hyperglycémie, hyperkaliémie, anomalie de la fonction rénale

 

Contre-indications :

 

-         Hypersensibilité

 

Précautions d’emploi :

 

-         Eviter les vaccins vivants atténués

-         La vaccination anti-grippale annuelle et anti-pneumococcique tous les 5 ans est recommandée

-         Interruption transitoire du traitement en cas d’infection (3 semaines)

-         Ne pas substituer à l’Advagraf® d’autres formes de tacrolimus (Prograf®).

 

Surveillance des concentrations résiduelles :

 

-         Permet d’adapter la posologie du traitement (début à faible posologie : 0,1mg/kg/j)

-         Concentrations cibles : 6 à 10 ng/mL

-         Prélèvement sanguin à effectuer 24 heures après une prise (juste avant la prise suivante)

-         2 fois par semaine au début du traitement puis de façon régulière ensuite

-         Contrôler ce dosage dans les jours qui suivent :

  • une modification de posologie
  • l’introduction d’un nouveau traitement
  • des troubles digestifs (gastroentérite, diarrhées, vomissements)

 

Surveillance de la tolérance :

 

-          NFS, kaliémie, fonction rénale, bilan hépatique, glycémie à jeun, hémostase