Synthèse

                                                                       

 


                                          

MALADIE DE GAUCHER DE TYPE 1: SYNTHESE

 

Définition

-         95% des maladies de Gaucher

-         Maladie rare

-         Maladie génétique, autosomique récessive

-         Maladie de surcharge lysosomale

-         Maladie systémique : peut atteindre de nombreux organes

-         Maladie progressive

 

Epidémiologie

 

-         1/40000 naissances

-         Prédominance dans population juive ashkénase: 1/500 à 1/1000

-         Hommes = Femmes

-         Début des symptômes vers 20 ans en moyenne (mais la moitié des cas sont diagnostiqués avant 10 ans)

 

Génétique

            La maladie de Gaucher (MG) est une maladie génétique dûe à une mutation située sur le bras court du chromosome 1, dans le gène codant la glucocérébrosidase (gène GBA). Plus de 300 mutations ont déjà été décrites.

Si un homme et une femme sont tous les deux porteurs de la mutation à l’état hétérozygote (c'est-à-dire sur un seul de leurs 2 chromosomes 1), chacun de leurs enfants aura 1 risque sur 4 d’être homozygote (c'est-à-dire d’avoir ses 2 chromosomes 1 mutés) et donc de développer la maladie. C’est une transmission autosomique récessive.

Lorsqu’un des parents est homozygote, c'est à dire qu'il est atteint de la maladie, la MG ne peut être transmise à ses enfants que si l’autre parent est hétérozygote.

 

Physiopathologie

Le gène muté dans la MG est responsable de la production de glucocérébrosidase : cette enzyme agit au sein des lysosomes où elle dégrade le glucosylcéramide.

Chez les patients atteints de la MG, l’absence de cette enzyme entraîne l’accumulation de glucosylcéramide dans l’organisme et petit à petit, l’apparition de dysfonctionnements dans de multiples organes, ce qui explique l'apparition des signes de la MG.

 

Clinique

            La MG de type 1 peut s’exprimer de façon très différente d’un patient à l’autre. Les premiers symptômes peuvent apparaître dans l’enfance ou bien à l’âge adulte.

 

-         Splénomégalie :

  • Quasi constante
  • Parfois très importante
  • Parfois accompagnée de douleurs dûes à des infarctus spléniques
  • Peut entrainer un hypersplénisme (anémie, leucopénie, thrombopénie)

-         Hépatomégalie :

  • Très fréquente
  • Moins importante que la splénomégalie
  • Parfois responsable d’une cirrhose avec hypertension portale et insuffisance hépato-cellulaire

-         Atteinte osseuse :

  • Très fréquente
  • Crises douloureuses hyperalgiques dûes à des infarctus osseux ou ostéonécroses aseptiques, accompagnées d’un syndrome inflammatoire biologique
  • Parfois, douleurs chroniques, déformations des membres, tassements vertébraux

-         Asthénie, fréquente

-         Atteinte pulmonaire :

  • Rare
  • Fibrose pulmonaire
  • Hypertension artérielle pulmonaire (très rare)

 

Biologie

            Aucun des signes biologiques suivants n’est spécifique de la MG :

-         Anémie, thrombopénie et/ou leucopénie, en cas d’hypersplénisme

-         Hypergammaglobulinémie

-         Enzyme de Conversion de l’Angiotensine augmentée

-         Hyperferritinémie

 

-         Activité de la chitotriosidase : au cours du suivi de la MG uniquement, ce dosage reflète l’importance de la surcharge en glucosylcéramide

 

Diagnostic positif

-         Activité enzymatique de la glucocérébrosidase :

  • dosage réalisé sur des leucocytes de sang périphérique (prise de sang)
  • ≤ 30% chez les patients homozygotes
  • Taux non proportionnel à la sévérité clinique

-         Analyse du gène GBA

 

Traitement

            Traitement spécifique : non systématique

-         Traitement enzymatique de substitution :

  • Imiglucérase - Cérézyme®
  • Perfusion toutes les 2 semaines, à vie

-         Traitement inhibiteur de substrat :

  • Miglustat - Zavesca®
  • En cas de refus ou d’intolérance au traitement enzymatique
  • Moins efficace que le traitement enzymatique
  • Plus d’effets secondaires que le traitement enzymatique

 

Traitement non spécifique

-         Antalgiques

-         Kinésithérapie, rééducation

-         Education thérapeutique du patient

-         Soutien psychologique

-         Mise en ALD

-         Vaccination

-         Conseil génétique