Photoprotection

                                                                       

 


                                          

LUPUS ERYTHEMATEUX SYSTEMIQUE: PHOTOPROTECTION

 

 

La protection vis-à-vis du soleil est nécessaire pour tous.

Elle s’impose particulièrement chez des personnes souffrant de lupus car l’exposition au soleil peut entraîner ou aggraver les manifestations cutanées, provoquer une rechute et/ou l’apparition d’autres symptômes comme la fièvre, la fatigue, la faiblesse, des douleurs articulaires.

 

Ce qu’il ne faut pas faire :

- Les bains de soleil et la fréquentation des lieux où la réverbération est forte (bord  de mer ou haute montagne car l’eau et  la neige reflètent les rayons ultraviolets du soleil).

- Les sorties aux heures les plus chaudes soit entre 12H et 16H (rayonnement UV maximal).

- Porter des vêtements blancs, mouillés ou au tissage relâché car ils attirent dangereusement les rayons du soleil.

- Croire que le parasol utilisé seul suffit à une protection efficace car le sable et l’eau reflètent les rayons du soleil.

 

Ce qu’il  faut faire :

- Appliquer un écran solaire avec un indice de protection maximal (supérieur à 50) qui protège des rayons UVA et UVB. Pour être efficaces, leur application doit être renouvelée toutes les 2 heures et après chaque  baignade, se faire même sous un temps nuageux car près de 80% des UVB  traversent les nuages, la brume et le brouillard, se faire même sous un parasol.

-  Préférer porter  des vêtements secs, au tissage serré (coton, jean) et aux  couleurs foncées. Il existe également sur le marché des vêtements anti UV (chez certains distributeurs de vêtements de sports).

-  Préférer les manches longues et le pantalon plutôt que le short

-  Protéger le visage par un chapeau à bord large ou par une casquette à visière et les yeux par des lunettes de soleil qui possèdent un filtre anti UVA/UVB

-  Eviter les médicaments photosensibilisants : topiques ( anti-inflammatoire non stéroïdiens et phénothiazine ) ou par voie orale ( anti-inflammatoires non stéroïdiens , cyclines, quinolones...)

 - A défaut de soleil, les autobronzants sont autorisés mais ne sont pas photoprotecteurs.