Critères diagnostiques

                                                                       

 


                                          

LUPUS ERYTHEMATEUX SYSTEMIQUE: CRITERES DIAGNOSTIQUES

 

 

Critères de classification du lupus érythémateux systémique proposés

par l’American College of Rheumatology 1982, modifiés en 1997

 

1. Eruption malaire en aile de papillon : Erythème malaire fixe, plan ou en relief, tendant à épargner le sillon nasolabial.

 

2. Eruption de lupus discoïde : placards érythémateux surélevés avec des squames kératosiques adhérentes et des bouchons cornés folliculaires. Cicatrices atrophiques pouvant apparaître sur des lésions anciennes.

 

3. Photosensibilité :

éruption cutanée résultant d’une réaction inhabituelle au soleil, à l’interrogatoire du patient ou observée par le clinicien

 

4. Ulcérations buccales ou nasopharyngées : Ulcérations orales ou nasopharyngiennes, habituellement douloureuses, observées par un clinicien

 

5. Polyarthrite non érosive :

Arthrite non érosive touchant au moins deux articulations périphériques, caractérisée par : douleur, augmentation de volume, ou épanchement articulaire.

 

6. Pleurésie ou péricardite :

pleurésie : épanchement pleural patent

ou histoire convaincante de douleur pleurale

ou frottement pleural entendu par un clinicien

péricardite : documentée par un ECG

ou frottement péricardique

ou mise en évidence de l’épanchement

 

7. Atteinte rénale : protéinurie > 0,5 g/jour (ou +++) ou cylindres urinaires

- protéinurie supérieure ou égale à 0,5 g/jour ou supérieure à +++ en l’absence de quantification possible

- ou cylindres urinaires (globules rouges, hémoglobine, leucocytes, cellules tubulaires ou mixtes)

 

8. Atteinte neurologique : convulsions, psychose

Convulsions ou psychose : en l’absence de cause médicamenteuse ou de désordres métaboliques (insuffisance rénale, acidose, déséquilibre électrolytique)

 

9. Atteinte hématologique : anémie hémolytique avec hyperréticulocytose ou leucopénie < 4 000 ou lymphopénie < 1 500 ou thrombopénie < 100 000

- anémie hémolytique avec hyperréticulocytose

- ou leucopénie (moins de 4 000/mm3) retrouvée à au moins deux reprises

- ou lymphopénie (< 1 500/mm3) à au moins deux reprises

- ou thrombopénie (moins de 100 000/mm3) en l’absence de cause médicamenteuse

 

10. Désordre immunologique : présence d’anticorps anti-DNA natif ou d’anti-Sm ou d’antiphospholipides :

- anti-DNA natif positifs à un taux anormal

- ou présence d’anticorps anti-Sm

- ou titre anormal d’anticorps anticardiolipines IgG ou IgM

- ou présence d’un antiprothrombinase

- ou fausse sérologie syphilitique positive connue depuis au moins 6 mois (VDRL+, TPHA -)

 

11. Présence de facteurs antinucléaires à un titre anormal en l’absence de médicament inducteur

- titre anormal d’anticorps antinucléaires en immunofluorescence

- ou technique équivalente à n’importe quel moment de l’évolution, en l’absence de médicament inducteur de lupus.

L’association de 4 critères donne une sensibilité de 88 %, une spécificité de 79 %, une valeur prédictive positive de 56 % et une valeur prédictive négative de 64 %.