Syndrome sec

                                                                       

 


                                          

SYNDROME DE GOUGEROT-SJOGREN: SYNDROME SEC

 

Traitement de la xérophtalmie (sécheresse oculaire)

 

            Larmes artificielles

 

-         Larmes artificielles sans conservateur :

o       Larmabak®

o       Unilarm®

o       Refresh

-         Gels lacrymaux sans conservateur :

o       Lacryvisc®

o       Celluvisc®

-         Lubrifiants sans conservateurs (hyaluronate de sodium):

o       Vismed®

o       Hylocomod®

Intérêt de l’acide hyaluronique au niveau de la surface oculaire :

Couvre physiologiquement l’endothélium cornéen

Masse moléculaire importante à grande viscosité, grande élasticité

Propriétés mucomimétiques : capacité à retenir l’eau

Augmente la stabilité du film lacrymal en réduisant la tension de l’interface eau/huile

Apporte un certain respect du film lacrymal

 

Règles non médicamenteuses

 

-         Eviter les facteurs d’irritation externe : fumée de tabac, source de chaleur (utiliser des humidificateurs d’air), éviter l’air conditionné, le vent

-         Si travail sur ordinateur : placer l’écran plus bas que le niveau des yeux (limite l’évaporation des larmes de 25 à 50 % par rapport au regard vers le haut)

-         Eviter les lentilles de contact (risque accru de kératite)

-         Lunettes à chambre humide, lunettes à chambres closes ou à auvent latéral

-         Collyre à la ciclosporine 2 %, suspension dans de l’huile d’olive

-         Instillation au coucher dans les formes sévères de corps gras (vaseline ou pommade à la vitamine A)

-         Clous méatiques (agissent uniquement sur les 25 % évacués par les canaux lacrymaux)

 

Traitement de la xérostomie (Sécheresse buccale)

 

-         Bains de bouche à l’eau bicarbonatée

-         Dentifrice fluoré

-         Utilisation d’une brosse souple

-         Utilisation d’un jet dentaire, de fil dentaire

-         Soins dentaires réguliers avec détartrage (contrôle tous les 6 mois)

-         Si prothèse, préférer prothèse fixe, pas de prothèse implantée

-         Si prothèse, la placer la nuit dans un verre d’Eludril®, rincer le matin

-         Prendre le temps de mastiquer

-         Boire de manière répétée et en petite quantité, eau citronnée

-         Consommation régulière de chewing-gum ou de bonbons sans sucre ou simplement sucer un simple noyau ou un petit caillou

-         Salive artificielle en spray (type Artisial®, Xialive®), gel humectant (type BioXtra®)

-         Douleurs ou brûlures linguales (bain de bouche à l’aspirine, à l’eau bicarbonatée, au sucralfate, gel de polysilane, gel anesthésique)

-         Gamme GUM® Hydral™

 

Autres sécheresses

 

-         Sécheresse nasale : Prorhinel, solution nasale, chlorure de sodium

-         Xéroses cutanées : Savon surgras®, lotion hydratante, crème ou lait hydratant…

-         Sécheresse vaginale : ovules Trophigyl®, traitement hormonal substitutif

-         Placer un humidificateur dans la chambre (en rayon puériculture)

 

 

Traitement du syndrome sec par voie générale

 

-         Eviter tous les médicaments susceptibles d’induire ou de majorer une xérostomie: psychotropes, certains antalgiques, certains hypertenseurs, atropiniques et corticoïdes locaux

-         Bromhexine (Bisolvon® - cp 8 mg) : 1 à 2 cp x 3/jour, améliore la xérophtalmie 2 fois/3, moins efficace sur la xérostomie

-         Sulfarlem S25® : 1 à 2 cp x 3 /jour, améliore la xérostomie

-         Chlorhydrate de pilocarpine :

o       Préparation magistrale ou Salagen® : cp à 5 mg, 1 cpx3 fois/j ; après plusieurs semaines, augmenter progressivement jusque 4 à 6 cp/j si nécéssaire

o       Action cholinergique (stimule les récepteurs muscariniques M3), explique ses effets indésirables :

•         Bradycardie

•         Vasodilatation

•         Contraction des cellules musculaires lisses bronchiques (bronchospasme), urinaires (colite néphrétique), voies biliaires (cholécystite)

o       Contre-indications : hypersensibilité à la pilocarpine, asthme non contrôlé, iridocyclite, glaucome par fermeture de l’angle, allaitement, hypersudation, bouffées de chaleur, polyurie

o       Efficacité sur la xérostomie et la xérophtalmie